Terminus est une catégorie d’articles répertoriant mes avis sur divers jeux vidéos, pouvant être récents, comme assez anciens.
Pour cet article, j’ai réalisé une première partie sans spoiler, et une deuxième qui en est remplie, où je vous donne mes impressions sur la fin du jeu et mes choix.

Salut tout le monde! Voici mon test de Life is Strange, un jeu développé par les petits français de DontNod Entertainment, à qui l’on doit Remember Me, et édité par Square Enix. Alors, comment décrire ce jeu? Et bien c’est en quelque sorte un point & click, sauf que vous pouvez un peu vous baladez là où vous mène l’histoire. Si vous avez joué au jeu The Walking Dead de TellTale (je prends le plus connu pour l’exemple), et bien c’est la même chose.

Life Is Strange raconte l’histoire de Maxine Caufield (mais appelez-la Max), une étudiante en photographie revenant dans sa ville d’enfance, Arcadia Bay, pour étudier à l’université Blackwell. Sa rentrée va être totalement chamboulée lorsqu’un jour, elle surprend une altercation entre deux élèves de l’académie, qui se résout par la mort de l’un des deux. Avec du retard, Max essaie de s’interposer… et revient quelques minutes plus tôt dans sa salle de classe. C’est là que Max découvre qu’elle peut remonter le temps. Et s’en suit donc l’histoire, relativement centrée autour de la disparition mystérieuse d’une étudiante de Blackwell, et du cauchemar que Max revoit sans cesse, dans lequel la ville d’Arcadia Bay est détruite par un ouragan.

Revenons un instant, avant de nous plonger dans l’histoire et le gameplay, sur le visuel du jeu. La direction artistique du jeu est très intéressante et agréable. Tout le jeu, les décors, les personnages ont été dessiné à la main. Certains panoramas que l’on peut trouver en jeu sont vraiment embellis par cette DA. Globalement les personnages sont bien modélisés, et les environnements sont assez détaillés. Le jeu nous pousse d’ailleurs à explorer un peu ce qui nous entoure via les photos que l’on peut prendre et collectionner au cours des épisodes. La ville d’Arcadia Bay dans son ensemble et les lieux que l’on visite sont très sympas, mention spéciale aux choix de musique, que ce soit celles créées pour le jeu ainsi que des morceaux ajoutés, qui collent très bien à l’ambiance et renforcent le côté un peu nostalgique que dégage cette ville où Max a passé son enfance. Le seul bémol technique reprochable, c’est la synchronisation labiale des personnages avec leurs dialogues, qui part parfois en cacahuètes, ce qui est assez dommage, sachant que les dialogues sont uniquement disponibles en anglais (il y a des sous-titres français bien sûr).

lifestrange_04

Mais bon, plus que le côté technique, c’est le scénario et le gameplay qui nous intéresse. Pour parler du gameplay, on est devant un point & click classique dans ses fondements. Max peut interagir avec ce qui l’entoure, les objets comme les personnages, et en fonction de la situation, ce que vous faites va avoir une incidence tôt ou tard sur l’histoire, dans de fortes proportions (notamment pour les « choix importants ») ou moindres. Evidemment, l’intérêt du jeu repose sur le fait que l’on puisse revenir dans le temps! Et c’est une mécanique qui enrichi pas mal le gameplay dans le sens où cela crée des « mini-énigmes » pour résoudre quelques situations, ce qui incite le joueur à explorer plus l’environnement plutôt que foncer tête baissée dans l’histoire. Et si jamais il y a un problème il peut revenir en arrière, ce que vous ne pourriez pas faire dans d’autres jeux du genre (enfin si, mais vous devrez recommencer au checkpoint).

Life Is Strange™_20150128172417
Ahahah, sacré Square Enix

C’est là qu’intervient le génie de DontNod. Max va découvrir que son pouvoir ne se limite pas à simplement revenir dans le temps (ne vous en faites pas, je ne vous spoilerai pas). Le pouvoir de Max est super intriguant au départ, concrètement à chaque « choix important » qui s’offrait à moi, pour parler de mon expérience de jeu, je ne pouvais pas m’empêcher de revenir en arrière pour voir ce qui se passerait, et choisir quelle option me semble la plus adéquate pour continuer. Mais il se trouve que vous ne pouvez pas toujours. Dès le premier épisode, il y a un moment où vous devez faire un « choix important », sauf qu’après avoir choisi vous ne reprenez pas le contrôle tout de suite, et vous passez à la séquence suivante directe. Un peu plus tard, il se produira la même chose, sauf que dans ce cas Max n’a en fait pas accès à son pouvoir momentanément. Il se trouve que la situation ne s’est pas conclut comme je le souhaitais et j’ai méchamment voulu refaire la séquence. Mais ce serait casser le jeu, et c’est à partir de ce moment que le jeu prend tout son sens et que l’histoire s’épanouit à 100%. Elle va en effet grandement résider dans la façon dont vous, et donc Max, appréhende son pouvoir, comment elle s’en sert et pourquoi elle fait ce qu’elle fait.

Un des points forts du jeu lié à cette réflexion, c’est la narration, qui est excellente dans le jeu. Max sert de narrateur interne en faisant des réflexions sur ce avec quoi vous interagissez. Par certains endroits, Max peut s’asseoir et commence alors à parler de ce qui se passe jusqu’à présent et ce qu’elle en pense. Elle tient en plus un journal, dans lequel elle résume l’histoire et fait une « mini-bio » des personnes qu’elle rencontre. Et mine de rien, cela aide beaucoup à la compréhension des événements. Sans oublier les petites vidéos-résumés au début de chaque épisode, mais bon vu que le jeu est complété maintenant, l’intérêt est moindre. L’histoire, centrée autour de la recherche de Rachel Amber et la signification du cauchemar de Max donc, est très bien menée, touchant avec pertinence à beaucoup de sujets sensibles de notre société actuelle, comme la drogue, le harcèlement ou la violence. Les choix à faire tout au long du jeu sont bien intégrés également, certains sont assez difficiles à prendre et vous feront surement un pincement au cœur, et les scènes de dialogue, couplées à la bonne qualité d’animation, retranscrivent bien les émotions des personnages. On regrettera seulement que les choix faits tout au long des épisodes ont si peu d’importance dans les derniers instants du jeu.

drive

Pour terminer cette article, ou du moins cette partie sans spoiler, parlons un peu des personnages. Globalement, ils sont assez bien construits, certains sur des schémas plus stéréotypés que d’autres, mais les personnages principaux de l’intrigue sont bien écrits, ils ont tous une identité propre et forte. Il en ressort des relations entre personnages tout aussi marquées, et notamment la relation entre Max et Chloé tout au long du jeu, qui fait office d’histoire secondaire presque, dans le sens où ce sont deux amis d’enfance qui se retrouvent, sauf que Chloé a radicalement changé par rapport à Max, et elles essayent de retrouver leur complicité d’antan. Ça parait assez girly, je vous le cache pas, mais encore une fois c’est plutôt bien intégré à tout ce qui se passe et on y fait pas forcément attention dès le départ. Bon d’accord il y a certains moments où c’est vraiment très BFF, mais ça reste dans l’esprit du jeu de centrer les événements sur ces deux personnages.

Life Is Strange est le premier jeu du genre auquel je m’essaie. Journey m’avait mis une claque par sa qualité graphique et par le mystère qui entoure l’histoire de notre personnage. Et bien Life Is Strange m’a scotché, je n’ai pas décroché de l’histoire et cela faisait longtemps qu’un jeu vidéo ne m’avait pas fait ressentir autant d’émotions. La réalisation artistique est plus que convaincante, le jeu est bien rythmé, avec des personnages bien ficelées et attachants, le tout dans une histoire qui ne laisse personne indifférent. Life is Strange est un incontournable de 2015, un jeu pour lequel on aimerai pouvoir revenir dans le temps pour y rejouer comme-ci c’était la première fois.

Avant de spoiler…

[MàJ] Hey! Petite mise à jour pour vous signaler que l’épisode 1 de Life Is Strange est désormais GRATUIT! Si vous souhaitez donc le tester, n’hésitez pas! 😀

[DEBUT DE LA PARTIE AVEC SPOILER]

Allez oust!

Non sérieux tu risques de manger un gros spoil si tu n’y as pas joué.

Tu es prévenu!

Je meuble encore un peu au cas où!

Bon bin tant pis…

Oui, j’ai décidé de sauver Arcadia Bay. Je m’explique. Max avait deux priorités en découvrant son pouvoir: comprendre son rêve, et retrouvez la trace de Rachel Amber. Au terme de l’histoire on est parvenu à résoudre ces deux mystères, mais il faut choisir maintenant entre sa meilleure amie et la ville. Ayant été relativement altruiste et sympa tout au long de l’aventure (j’ai été sympa avec Victoria, avec Kate [à defaut de pouvoir la sauver, oui je suis nul], je n’ai pas tué Frank…) et bien forcément j’ai préféré sauver la ville, pour rester dans la continuité de mes choix.

Mais ne vous y trompez pas, je pense avoir réfléchi une bonne quinzaine de minutes à mon choix, et j’en ai pleuré de sacrifier Chloé, c’est un personnage vraiment attachant. Le retour de Max est ce qui lui est arrivé de mieux pendant cette semaine, revoir ces deux amis redevenir inséparables tout au long du jeu et devoir faire ce choix, c’était juste horrible. Après, comme je l’ai dit, ça reste dans la continuité de mes choix. Qui plus est, je pense sérieusement que si Chloé ne me l’avait pas demandé, je ne l’aurai pas fait, car ce serai la trahir pour toutes les fois où Max l’a sauvée.

Je pense néanmoins que sacrifier la ville reste une mauvaise fin. La mort ne semble pas lâcher Chloé d’une semelle, et tout le travail de détective que l’on a fait avant n’aurai servi à rien.

Pour en finir sur cette article, je vais revenir sur quelques choix qui étaient difficiles à faire. Tout d’abord, je me suis posé beaucoup de questions sur le fait de laisser Chloé reprendre son arme, je savais qu’on aurait à revoir Frank, et j’avais peur que Chloé ne le tue dans tous les cas si on lui laisse l’arme, ce qui n’est heureusement pas arrivé. L’autre choix, était celui de « tuer » ou non la Chloé dans l’autre réalité. Malgré que le choix n’ait pas vraiment d’incidence sur la suite, tuer quelqu’un par injection de morphine est quelque chose de… ouais, horrible. Chose que je n’ai pas fait! Je ne pouvais vraiment pas quand bien je sais qu’elle souffre, c’est une mort beaucoup trop horrible. Même la mort de la Chloé telle qu’on la connaît est au final meilleure, car pas artificiel, c’est ce qui devait malheureusement se produire si Max ne pouvait pas remonter le temps.

Publicités

2 réflexions sur “Terminus: Life Is Strange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s