Bonjour à tous!

Ça y est, on y arrive, on voit enfin le bout de cette année 2016!

C’est le moment de faire le bilan de cette année écoulée, la première année de mon blog qui a fêté son anniversaire en Novembre.

Je suis plutôt content de l’état général du blog après 12 mois, je n’ai certes pas pu écrire autant que je le souhaitais, mais le blog se construit petit à petit, depuis peu même il commence à y avoir un petit nombre de visites hebdomadaires qui s’installe, ce qui me rend très content, le blog évolue bien.

Comme je l’ai dit précédemment, je n’ai pas pu écrire autant que je le souhaitais, mais cela est dû à mes études, les concours des classes prépas, la recherche d’appart etc. Je pense que je n’ai jamais vu une année passer aussi vite que 2016, j’ai encore aujourd’hui l’impression d’être au lendemain de mes concours. Tout comme j’ai l’impression d’avoir vécu deux années en une, avec la fin de ma prépa et mon entrée en école d’ingénieurs : c’est fou la différence de pression et d’ambiance que l’on peut ressentir entre ces deux formations.

Du coup cela s’est remarqué aussi sur mes temps de jeux qui ont explosé pendant les vacances d’été, cela reste moins que les années lycée, mais on en est pas loin! Contrairement à ces années-là d’ailleurs, j’ai aussi acheté moins de jeux (et je suis même allé plus souvent au cinéma)!

En parlant de cinéma et de jeu vidéo, cette année fut superbe pour l’émergence de films tirés de nos jeux préférés. Des trois que j’ai pu voir cette année, Warcraft : Le Commencement est de loin mon favori. Alors certes, tout n’est pas bon dans le film (*tousse* Lothar *tousse* Llane *tousse*) mais l’ambition est là. Les lieux, les personnages, il y a une vraie volonté de bien faire dans ce film, et j’espère de tout cœur voir une suite à ce long métrage (faites qu’il y ait Thrall et Jaina dans le prochain!).

Bien aidé par mes 20 jours cumulés d’écoute sur Spotify cette année, je me suis dis que je pourrais introduire ici mes 5 musiques préférés de 2016. Attention, grosse dose d’électro/house en approche:

Shelter est mon titre préféré cette année, c’est ce que l’on pouvait espérer de mieux venant de la collaboration surprise de Madeon et Porter Robinson, j’ai peu de mots pour décrire cette superbe musique. Voici d’ailleurs la vidéo servant de support à la musique, qui est tout aussi géniale.

J’ai pour habitude également de faire un top de mes jeux préférés, et c’est bien entendu ce que l’on va faire. Notez qu’il s’agit d’un top basé sur des jeux que j’ai acheté cette année, mais qui ne sont pas forcément sorti cette année, et voici d’ailleurs le 5ème pour l’exemple:

5 – Borderlands : The Pre-Sequel

header

Après avoir énormément apprécié Borderlands 2, je me suis dit qu’il était temps d’acheter The Pre-Sequel. Et j’en suis plutôt satisfait, le jeu ne réinvente rien, on reste sur les bonnes bases du 2, et les quelques ajouts par-ci par là sont vraiment sympas (surtout les lasers, les lasers c’est la vie! ). Néanmoins pour le peu que j’y ai joué pour l’instant, il reste bien en deçà du 2, il y a étonnamment moins de téléporteurs qu’à l’accoutumée, ce qui allonge le temps de parcours parfois inutile entre deux quêtes. Il n’empêche qu’on apprécie toujours autant démolir des Kraggons à coup de lasers sous faible gravité à Elpis!

4 – Ori and the Blind Forest

header1

Je n’avais entendu que des éloges à propos de ce jeu, et je n’ai pas du tout était déçu! Ori and the Blind Forest est une merveille, tant sur la forme que sur le fond. De splendides niveaux, une petite histoire touchante et sympathique à suivre, des mécaniques qui ne cessent d’évoluer jusqu’à la fin et qui mette à l’épreuve n’importe quel joueur. Et dire qu’il a fallu que j’attende mon nouveau PC pour finir cette petite merveille. Je vous invite à relire mon test sur ce plateformer qui n’a rien à envier aux derniers Rayman et autres Trine.

3 – Enter the Gungeon

header2

Voici l’une des belles surprises de cette année 2016. J’ai toujours voulu jouer à un jeu du genre, mais le plus connu, à savoir The Binding of Isaac ne m’intéressait pas beaucoup, je n’appréciait pas beaucoup le style, malgré que le jeu soit fort sympathique à regarder et surtout à jouer. Puis Enter The Gungeon est arrivé et me voilà embarqué dans mon premier Rogue-like! C’est mignon à souhait, et ce qu’il y a de fou avec les Rogue-like, c’est qu’il surprenne toujours au moment où l’on s’y attend le moins, on trouve une zone secrète, une nouvelle arme, un nouveau personnage… Enter The Gungeon est un gros coup de cœur, très prenant et surtout difficile, à l’heure actuelle je n’ai toujours pas réussi à arriver au bout du donjon une seule fois.

1 Ex-æquo – Overwatch et Life Is Strange

Oui, c’est bête mais… ils ont beau être extrêmement différents, je n’y ai pas passé autant de temps sur les deux (et c’est logique d’ailleurs), mais je ne pouvais pas les séparer dans mon classement, tant ils me sont chers tous les deux. Commençons par celui auquel j’ai joué en premier.

2830329-lifeisstrange_screenshot_16_1426514570-03-2015_01

Je n’attendais rien de Life Is Strange, clairement rien ; je n’avais jamais joué à un jeu du genre, et ce dernier ne m’attirait pas plus que les autres. C’est sur les conseils d’un ami que j’ai acheté l’épisode 1… pour acheter le reste le jour qui suivait. Quelle superbe aventure maîtrisée de bout en bout par les petits gars de Dontnod, la construction de l’histoire et des personnages est géniale. L’intensité monte crescendo à chaque épisode, je me demande encore comment les gens ont tenu l’attente entre les deux derniers épisodes. Les sujets abordés sont utilisés à bon escient, bien amenés, de telle sorte que même après avoir joué, le jeu nous pousse encore à réfléchir sur les penchants de la société qu’il dénonce. Je ne vais pas refaire mon test du jeu ici, Life Is Strange est monté très haut dans la liste de mes jeux préférés, peut-être à jamais le titre qui m’aura fait versé le plus de larmes de tristesse, mais aussi de joie pour avoir découvert un petit chef d’œuvre.

Terminus de Life is Strange

0843d4884bf93b4ecacd71e4d84f5ae2_large

Overwatch est un jeu que j’attendais au tournant depuis son annonce, et il valait mieux pour moi que ce dernier ne sorte que cette année, et pas pendant ma prépa. Déçu par un Shootmania qui a rapidement perdu de sa communauté et de suivi par les développeurs, je devais retrouver un fast-FPS. Borderlands et Counter-Strike m’ont permis d’attendre, puis le jour est enfin arrivé! Overwatch est le FPS survitaminé que j’attendais. Excellent, fun et jouissif en solo comme entre amis, régulièrement mis à jour avec du contenu (gratuit!) et proposant un contexte historique intriguant, tant sur les personnages que le monde en lui-même, le jeu est une réussite en tout point. Blizzard a encore une fois montré qu’ils peuvent s’installer dans de nouveaux secteurs sans problème et monter rapidement les échelons.

Terminus d’Overwatch

C’est tout pour ce bilan de 2016, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et mes meilleurs voeux pour 2017, merci à vous d’avoir lu cet article, à bientôt!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s